11

1-Préambule.

12

Une personne en situation de handicap est un(e) citoyen-n-e comme les autres, avec des besoins, des limites, un savoir-faire, un savoir être et surtout, qui ne contamine les personnes valide.

2-Enfant handicapé

13

Depuis le tout début de la Société, les besoins des enfants en situation handicapée se sont constamment transformés, au même rythme que l’évolution des êtres vivants. Les enfants vivant avec un handicap dans notre société matérialiste et égocentrique supportent   toutes les difficultés rencontrées par une personne valide en plus de son handicap. Encore aujourd’hui, les besoins évoluent et les défis sont énormes. La Société pour les enfants handicapés sur l’ensemble du territoire français désire élargir encore davantage son action et approfondir le soutien apporté à ces milliers d’enfants qui doivent apprendre à relever quotidiennement les défis que leur pose leur handicap.

Pour atteindre les objectifs d’intégration, le Collectif force citoyenne s’appuie à son tour sur la contribution des collectivités, des entreprises privées de tous les horizons, sans oublier  de bénévoles, qui, animés par la même flamme, unissent leurs efforts pour aider ces jeunes papillons à l’aile brisée à prendre leur envol.

3-Constat

14

Education pour tous, Droit à l’éducation. La loi du 11 février 2005 relative à l’égalité des droits et des chances,  prône la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. Le handicap est envisagé dans sa dimension sociale, c’est-à-dire en prenant en compte la situation du jeune dans son environnement.

Une loi très théorique, qui n’a jamais été appliquée quelle que soit le clivage politique de nos  gouvernements depuis une décennie.

4-Sommes-nous tous Egaux ?

15

La Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789. La Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 est un texte fondamental de la Révolution française, qui énonce un ensemble de droits naturels individuels et les conditions de leur mise en œuvre.

5-Droit à l’éducation

16

La loi est claire concernant les moyens à mettre en œuvre pour faciliter l’inclusion de ces enfants :

-L’inscription dans l’établissement scolaire de secteur, (établissement scolaire de référence)
-L’accès au savoir grâce aux adaptations pédagogiques individuelles ou collectives.
-L’accès à l’ensemble des locaux et des matériels nécessaires pour leur scolarisation, dans la mesure du possible.

-La mise aux normes des bâtiments scolaires et des équipements culturels et sportifs.
-A noter que chaque handicap nécessite des aménagements particuliers (adaptations pédagogiques, AVS).

– Le PPS, élaboré par la Maison Départementale du Handicap (MDPH) pour un jeune reconnu handicapé.

– Le PAI (Projet d’Accueil Individualisé), qui spécifie à l’intérieur d’un établissement scolaire ordinaire, les adaptations à prévoir s’agissant de l’accueil d’un jeune présentant des troubles de santé susceptibles de persister mais n’impliquant pas qu’il soit reconnu comme handicapé.
– Le PPRE (Projet Personnalisé de Réussite Educative), qui spécifie à l’intérieur et autour (intervention éventuelle d’enseignants spécialisés) de l’établissement scolaire ordinaire un dispositif de soutien à la scolarité. Il concerne des élèves dont les connaissances ou les compétences, en tant que telles et indépendamment d’un trouble de la santé ou d’un handicap, ne sont pas suffisantes au moment considéré pour leur permettre de continuer à bénéficier des enseignements dispensés sans aide additionnelle.

6-Réalité et expérience du terrain 

Notre société va essayer de convaincre l’enfant handicapé, les parents ou proches que le milieu ordinaire n’est pas la place pour l’enfant. Il est préférable de l’orienter dans une école spécialisée avec ses semblables.

Discrimination dès le jeune âge, comment voulez-vous atténuer la discrimination des personnes en situation de handicap dès l’âge adulte, si dès l’enfance il y a une séparation entre l’enfant handicapé et les valides ?

7-Méthode pratiquée pour refuser un enfant handicapé à l’école.

Pas suffisamment d’auxiliaire de vie. Les réunions éducatives ont lieu pour effrayer les parents.

– Votre enfant est violent.

– Votre enfant a mordu, frappé, griffé ….

– Votre enfant n’a pas sa place à l’école, une institution est plus adaptée.

– Nous avons isolé votre enfant pour son bien

– En cas de problème, je vous appelle pour venir le chercher.

– Soyez conscient que votre enfant est handicapé.

– Votre enfant perturbe toute la classe.

– Votre enfant a un gros problème d’intégration.

Etc.…

8—objectif

Afin d’avoir une vraie visibilité mais pas seulement dans le monde politique, sachant que les partis politiques traditionnels se désintéressent des personnes en situation de handicap, de leurs familles, de leurs proches et de tous ceux qui sont sensibles à cette cause, le collectif force citoyenne propose la création d’une politique de handicap commun ( PHC) , en partenariat avec les autres associations handicapées.